Eins, deux, drei. Gagnant Hattrick Kittel a décidé 0.0003 secondes!

La quasi-millimètres de jeu déterminent le vainqueur de la prochaine étape de sprint du Tour, qui encore une fois a eu lieu dans plus de chaleur de 30 degrés et mesuré à nouveau à plus de 200 km.

Leadership tour plus tard informé que Marcel Kittel a battu son rival norvégien de 0 , 0003 secondes.

En d’autres termes: les trois dix millièmes de seconde

Converti à distance:. Environ six mm

vingt-sept allemand était l’homme de duel spectaculaire qui a lancé la roue à la bande encore une très petite fraction de seconde plus tôt. Ce qui, pour sept étapes, est le triplé gagnant du 104e Tour.

À propos de MILLIMETERS. Marcel Kittel (en bleu) passe le but. Edward Boasson Hagen espère toujours gagner par lui-même.En vain.

“Pour le but, je ne savais pas si je gagnais,” il Kittel. “Je pensais que le dernier virage était un peu plus loin, mais ce n’était pas le cas. Je devais donc aller vite et, heureusement, il est sorti. Je suis en forme, j’ai une grande équipe de soutien et aujourd’hui nous avons finalement obtenu une bonne forme et du train à partir. «

Il a toujours joué un rôle aussi bien Zdenek Stybar. cycliste tchèque pour que le microphone Eurosport a confié: « Aujourd’hui était moins que dans les étapes précédentes en désordre, mais il y avait assez de place dans les derniers kilomètres du vent.Nous avons donc dû télécharger fuite sacrifice deux autres concurrents. «

Kittel a gagné à Nuits Saint Georges aussi le leader de la concurrence des points de maillot vert, a volé un sprinter français Arnaud Demare. Le jaillissement dans le bloc de gauche, la vitesse perdue et a terminé onzième.

On Tour célèbre Kittel avait généralement son numéro de victoire d’étape 12.Par rapport au « record » allemand Erik Zabel et une victoire à l’extérieur avec son compatriote André Greipel.

Deuxième à l’arrivée Edvald Boasson Hagen a repris les données stable Dimension comme sprinter principal après Mark Cavendish.

“Je ne suis pas sprinter totalement forgé, ce fut pour moi une chance unique de gagner”, il n’a pas caché norvégien . « Je suis heureux que je l’ai montré de bonnes jambes, mais bien sûr, je voulais gagner. »

Derrière lui, il a marqué la troisième place Michael Matthews de Sunweb.

direction générale continue de tenir le défenseur du titre Chris Froom la grange Sky de 12 secondes d’avance sur son coéquipier Thomas Geraint et 14 secondes d’avance sur Fabio Arue d’Astana.

ENCORE eN JAUNE. Chris Froome au début de la septième étape.

du trio tchèque de pilotes au moment d’arrivée était 32 bientôt.Site de Roman Kreuziger Orik à nouveau près de leurs chefs d’équipe Simon Yates et Esteban Chaves. Dans l’ensemble, il appartient à l’échelon 28.

Le samedi, alors que les sprinters du Tour se termine temporairement. L’étape vallonnée l’importance des montagnes du Jura aux types de cavaliers complètement différentes